L’œuvre poétique

Psaumes

Claudel traducteur des Psaumes

Entre 1918 et 1953, Claudel composa un vaste ensemble de « Psaumes » traduits du latin de la Vulgate, dont seuls un petit nombre furent publiés de son vivant en trois minces recueils. S’il eut jamais le désir de réaliser un psautier complet, il ne parvint pas au bout de l’entreprise : alors que certains psaumes connaissent deux ou trois versions différentes au fil des années, d’autres semblent entièrement ignorés du poète.

Cinq Grandes Odes

De retour en Chine après la renonciation à son engagement monastique, Claudel rencontre Rosalie Vetch – une "conflagration" dont "l'ébranlement" hante les poèmes de la période 1901-1905, la deuxième section de Connaissance de l'Est, Cinq Grandes Odes et Art poétique, avant de hanter toute l'œuvre.