L’Histoire de Tobie et de Sara, résumé

L’Histoire de Tobie et de Sara est une adaptation d’un livre de l’Ancien Testament, le Livre de Tobie, auquel Claudel consacre en 1935 un commentaire paru dans Les Aventures de Sophie. Juif pieux en exil, aveugle et persécuté, Tobie le Vieux envoie son fils Tobie le Jeune recouvrer dix talents d’argent prêtés jadis à Raguël, père de Sara. Celle-ci est tourmentée par sept démons qui tuent tous ses prétendants (acte I). Aidé par l’ange Raphaël, le jeune Tobie capture un poisson grâce auquel il délivre Sara de ses sortilèges. Tous les Arbres du Paradis célèbrent alors les noces de Tobie et de la jeune femme (acte II). Muni du foi du poisson christique, le jeune Tobie rend la vue à son père (acte III). La première version de la pièce se termine sur une apparition irisée et glorieuse, quasi surréaliste, de la Jérusalem Céleste.